CHERCHEURS PRINCIPAUX

 

Ariane Burke

a.burke@umontreal.ca

En tant que paléoanthropologue, mes intérêts de recherche portent sur la compréhension des modes d'utilisation du territoire au cours de la Préhistoire. J'ai effectué des campagnes d'échantillonnage dans la région de Guadalajara (Espagne) dans le but de mettre au jour des indices de l'occupation de la péninsule ibérique au cours du Paléolithique. En tant qu'archéozoologue, je m'intéresse particulièrement à la modélisation spatiale du comportement des proies préhistoriques comme moyen d'interpréter les paysages révolus et la distribution spatiale des sites d'occupation néandertalienne.

Website

 

Michelle Drapeau

m.drapeau@umontreal.ca

Plusieurs de mes projets de recherche sont orientés vers l'obtention d'une meilleure compréhension sur la manière donc le comportement se reflète sur le squelette dans le but d'expliquer la morphologie des fossiles hominidés. L'innovation comportementale, telle la bipédie et l'abandon de la niche arborée, produit des changements morphologiques. Ces transformations sont l'expression d'adaptation à des pressions affectant les hominidés et, par conséquent, nous permettent de recréer la dimension vitale de l'histoire évolutive. Depuis l'été 2006, je co-dirige des travaux de terrains qui explorent un rift secondaire d'Afrique de l'Est peu connu sur les plans paléontologique et géologique.

Website

 

Liliana Perez

l.perez@umontreal.ca

Intérêts de recherche : l'analyse spatiale, la modélisation et les systèmes d'information géographique (SIG) qui nous permettent d'étudier les problèmes complexes, tels que les changements climatiques, l'écologie du paysage et la foresterie, en représentant explicitement les phénomènes dans leur contexte géographique. Mes recherches focalisent sur la nature multidisciplinaire de la Science de l'Information Géographique (GISience) afin d'étudier les relations entre les processus écologiques et les patrons de distribution spatiale résultants.

Website

 
 

Julien Riel-Salvatore

julien.riel-salvatore@umontreal.ca

Mes intérêts en archéologie préhistorique portent sur l'interface humain-environnement des transitions principales de la Préhistoire, notamment la transition entre les Paléolithique moyen et supérieur et le passage vers l'agriculture. Je me penche particulièrement sur l'impact des humains sur leurs environnements au cours de ces moments clés de l'histoire de notre espèce de même que l'effet des facteurs climatiques sur l'évolution humaine. Ces phénomènes sont étudiés tant par le moyen de travaux de terrain au nord de l'Italie (Ligurie) et au Mozambique que par différentes modélisations expérimentales. Sur le plan théorique, j'aborde ces questions au moyen de perspectives ancrées dans la théorie de construction de niches et d'écologie évolutive.

Website

 
fransesco Pausata.jpg

Francesco S.R. Pausata

pausata.francesco@uqam.ca

Professeur adjoint au Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère de l'Université du Québec à Montréal. Mes recherches portent sur la compréhension et l'évaluation du rôle des particules d'aérosol sur la circulation atmosphérique et la circulation océanique et leurs rétroactions sur la répartition des aérosols (par exemple, anthropogéniques) ou les changements rapides (par ex. Éruptions volcaniques) de la charge des aérosols.

Je travaille également sur la dynamique climatique passée avec un accent particulier sur la dernière déglaciation, en interprétant le signal enregistré dans les enregistrements proxy à l'aide de modèles climatiques.

Website

 
james king.jpg

James King

js.king@umontreal.ca

En tant que géomorphologue, j'étudie les interactions entre le vent et les sédiments et leur impact sur le climat en nous concentrant spécifiquement sur l'augmentation de notre capacité à prédire l'érosion éolienne en se concentrant sur des variables à petite échelle qui peuvent changer le seuil de transport des sédiments jusqu'au transport à grande échelle mécanismes qui modifient les fonctions de l'écosystème. Bien que je me concentre sur les milieux arides et semi-arides telles que des recherches antérieures et présentes menées dans les déserts de Sonoran et Chihuahuan des États-Unis, et la Kalahari et la côte du Skeleton de l'Afrique australe, j'ai commencé à la recherche des régions de haute latitude touchés par le vent l'érosion dans le présent et le passé au Canada. Avec une approche combinant des mesures sur le terrain avec de nouvelles méthodologies, de la télédétection et des réanalyse météorologique avec des modèles empiriques, mes recherches tentent d'identifier et d'améliorer la paramétrisation des processus de transport des poussières et leurs effets directs et indirects.

Website

 
Photo Claude Hillaire Marcel.jpg

Claude Hillaire-Marcel

hillaire-marcel.claude@uqam.ca

Claude Hillaire-Marcel, professeur émérite à vie de l'Université du Québec à Montréal, est membre de la Société Royale du Canada (Académie des Sciences). Il est le directeur scientifique des laboratoires de géochronologie et des isotopes stables du réseau stratégique du GEOTOP reconnu par 8 institutions universitaires du Québec. Ses travaux de recherche, sanctionnés par plus de 300 publications et plusieurs prix et distinctions scientifiques, l'ont amené à aborder divers aspects de la dynamique du système climat-océan, tant par le biais de la géochronologie que par celui des traceurs isotopiques des conditions environnementales passées et actuelles. Hillaire-Marcel fournira l'expertise essentielle aux travaux de géochimie des isotopes de l'oxygène, du carbone, de l'azote et du strontium.

Website

 
 

Anne de Vernal

devernal.anne@uqam.ca

Professeure à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Centre GEOTOP. Interets de recherche: le thème général de mes travaux de recherche s'articule autour des changements océanographiques, climatiques et environnementaux dans les milieux marins de moyennes à hautes latitudes à l'échelle des derniers milliers d'années.

Website

 

Michael Bisson

michael.bisson@mcgill.ca

Professeur, Département d'anthropologie, McGill University.

Website

 

COLLABORATEURS

 

Patrick James

patrick.ma.james@umontreal.ca

Patrick James est un écologiste spatial intéressé par les dynamiques de perturbation des forêts, la modélisation spatiale et le paysage génétique. En ce moment, ses travaux portent sur le développement du paysage génétique et sur les approches de modélisation statistique dans le but de mieux comprendre les relations entre l'hétérogénéité du paysage, la dispersion et les dynamiques populationnelles des insectes ravageurs en contexte forestier.

Website

 
 

Masa Kageyama

masa.kageyama@lsce.ipsl.fr

Directrice de recherche au CNRS. Responsable de l'équipe « modélisation du climat à long termes au Laboratoire des Sciences du climat et de l'Environnement (équipe CLIM - URM8212).

Website

 
MV.jpg

Mathieu Vrac

mathieu.vrac@lsce.ipsl.fr

Chargé de l'équipe ESTIMR. Chercheur scientifique au CNRS rattaché au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (UMR8212).

Website

 
Photo_Gilles Ramstein.jpg

Gilles Ramstein

gilles.ramstein@lsce.ipsl.fr

Responsable du groupe « Humanité, Climat et Environnement » au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (UMR8212).

Website

 

Andre Costopoulos

andre.costopoulos@mcgill.ca

Intérêts de recherche : évolution de la complexité sociale, méthodes quantitatives et computationnelles en archéologie, simulation anthropologique à base d'agents, réseaux d'échange préhistoriques, préhistoire de l'Europe septentrionale.

Website

 
WBanks_photo_crop.jpg

William Banks

william.banks@u-bordeaux.fr

Chargé de recherche (CR1) au CNRS, UMR 5199 - PACEA.

Website

 
ColinProfile.jpg

Colin D. Wren

cwren@uccs.edu

Professeur associé à University of Colorado, Colorado Springs.

Je m'intéresse à la reconstitution du comportement alimentaire et de la mobilité dans le passé, aux interactions homme-environnement et à l'évolution de la cognition complexe à travers des méthodes. Dans le cadre du HDRG, je développe des modèles d'interaction homme-homme et homme-environnement en Europe occidentale durant le dernier maximum glaciaire.

Website

 

Basil Davis

Davis, Basil, responsable de recherche, Institute of Earth Surface Dynamics, Université de Lausanne. Palynologue, Davis est responsable du projet HORNET voué à la reconstitution climatique de l’Hémisphère Nord extratropical au cours de l’Holocène à partir de données polliniques. Dans ce projet, les données polliniques sont utilisées pour tester et évaluer la fiabilité des modèles climatiques sur lesquels les prédictions des changements climatiques futurs sont basées.

 

James Conolly

James Conolly, Professeur titulaire en Anthropologie, Trent University, depuis 2004. Conolly est un Préhistorien spécialisé en archéologie du paysage et en analyses spatiales et expert en systèmes d’information géographique et en modélisation de la dynamique des populations. Il a obtenu une Chaire canadienne en Archéologie, en 2004.

 

Pierre Sepulchre

Chargé de recherche (CR1) au LSCE Climate Modelling Group depuis 2009. Sa recherche implique l’étude de l’évolution du climat au cours de 50 derniers Ma en lien avec l’évolution biologique, la paléoclimatologie ainsi que la palynologie, la paléontologie et la phylogénétique. Sepulchre est responsable du projet REACTIvE (Rift Est AfriCain: Topographie/clImat/Evolution).


CHERCHEURS POST-DOCTORAUX

 
 

Marie-Anne Julien

m.a.julien@gmail.com

Chercheure au Centre for the Archaeology of Human Origins (CAHO), University of Southampton. Analyses isotopiques et archeozoologie.

Website

 
 

Guillaume Latombe

glatombe@gmail.com

Chercheur à Monash University. Climatologie statistique.

Website


DOCTORANTS

 
simon.JPG

Simon Paquin

simonpaquin01@gmail.com

Je m'intéresse aux conditions climatiques et environnementales des premières dispersions d'humains anatomiquement modernes en Europe occidentale. Mes recherches touchent l'organisation spatiale des populations humaines anciennes en relation avec leurs paysages.

 
samuel seuru.jpg

Samuel Seuru

samuel.seuru@gmail.com

Ce projet doctoral vise l’établissement d’un modèle dynamique de la distribution des populations préhistoriques et des grands herbivores qui constituaient leur principale source alimentaire au cours de la dernière Ère glaciaire en Europe de l’Ouest. L’objectif est d’étudier les interactions (proies/prédateurs) et leur impact sur l’organisation et la mobilité des populations humaines.

 

Dario Guiducci

daguiducci@gmail.com

Doctorant au département d'anthropologie de l'Université de Montréal. MSc en SIG et analyses spatiales appliquées à l'archéologie (UCL - 2009). BA en anthropologie et géographie (McGill - 2008). Mes intérêts de recherche comprennent l'application des systèmes d'information géographique (SIG) à l'étude des migrations et de l'occupation humaine du territoire, l'utilisation des statistiques spatiales pour décrire le registre archéologique et les comportements d'orientation de même que la cognition spatiale des hominidés. Dans le cadre de ma recherche doctorale, je cherche à développer des approches formelles permettant de modéliser et d'étudier les comportements d'orientation spatiale dans le contexte de la dispersion des Homo sapiens anatomiquement modernes et des Néandertaliens au cours de la transition entre les Paléolithiques moyen et supérieur en Ibérie.

Website

 

Lauriane Bourgeon

lauriane.bourgeon@orange.fr

Doctorante en anthropologie, spécialisation archéozoologie, à l'Université de Montréal. MSc en Préhistoire et Anthropologie biologique (Université de Bordeaux I, France). Présentement, elle étudie la dispersion des faunes pléistocènes en Ibérie à l'aide d'approche paléo-bioclimatique. Sa recherche doctorale porte sur la taphonomie des vestiges fauniques mis au jour aux Bluefish Caves (Yukon, Canada).

Website

 

Marc Fasel

marc.fasel@unige.ch

Doctorant à l'Institut des Sciences de l’Environnement de l'Université de Genève en Suisse, mes recherches portent sur l'analyse spatiale et temporelle de phénomènes environnementaux, la modélisation hydrologique ainsi que la gestion des ressources en eau grâce aux systèmes d'information géographique. Le but de mes recherche est notamment de mieux comprendre les interactions complexes qui existent entre la disponibilité des ressources environnementales et les besoins des populations humaines et des écosystèmes

 

Manuel Arturo Izquierdo

ma.izquierdo@umontreal.ca

Anthropologue de l'Universidad Nacional de Colombia (1991-1998), MSc en anthropologie de l'Université de Montréal (2009). Intérêts de recherche : simulation assistée par ordinateur en archéologie, astronomie et culture, ethnomathématiques, systèmes d'écriture des communautés autochtones américaines préhispaniques.

Website

 

 

Luc Doyon

luc.doyon@umontreal.ca

Doctorant en anthropologie à l'UdeM et en archéologie à l'Université de Bordeaux (~2017). Intérêts de recherche : variabilité morphométrique des artefacts, répartition spatiale des pratiques et connaissances technologiques partagées, science de l'information géographique, interaction humain/environnement, chronostratigraphie, archéologie expérimentale. Au moyen de la techno-typologie et de la morphométrie, je désire mettre en évidence la présence de différentes traditions au sein du technocomplexe aurignacien dans le but de les lier aux données chronologiques et environnementales relatives à l'évolution de cette culture matérielle.

Website


MEMBRES ÉTUDIANTS

 

Jacynthe Lepage

jacynthe.otis-lepage@umontreal.ca

Étudiante à la maîtrise en anthropologie à l'Université de Montréal. Intérêts de recherche: archéozoologie et géochimie isotopique. Co-directeurs: Drs Hilaire-Marcel et Burke.

 

 

Maxime Vaillancourt

Étudiant à la maîtrise en anthropologie à l'Université de Montréal. Ecomorphologie des suides. Co-direction: Drapeau, Burke.