Offre de financement pour une maîtrise

portant sur :

Modélisation du transport de poussières minérales au dernier maximum glaciaire

Appel à la candidature pour un poste à la maîtrise (MSc) en modélisation du transport de poussières minérales au dernier maximum glaciaire dans le département de géographie, Université de Montréal.

Projet : Le poste à la maîtrise (MSc) fait partie d'un projet financé par le Fonds de Recherche Québécois sur la Société et la Culture sous l'égide du Groupe de Recherche sur la Dispersion des Homininés (PI : A. Burke, Anthropologie) qui étudie l’interaction entre les homininés et le milieu dans le but de comprendre l’impact de la variabilité environnementale dans l’évolution de la lignée humaine, tant culturelle que biologique. Les résultats de ce programme de recherche contribueront à combler d'importantes lacunes dans notre compréhension du devenir des Néandertaliens et de l'histoire de la colonisation humaine en Europe, et contribueront à mieux comprendre l'éventail des réactions des sociétés humaines face au changement climatique. Les objectifs spécifiques du projet sont: 1) utiliser des simulations climatiques à haute résolution (14 km2 ) que nous avons développées pour créer des modèles spatiaux détaillés et dynamiques de la distribution géographique des populations humaines durant la dernière période glaciaire afin de suivre les réponses des populations humaines aux changements environnementaux à une période critique de leur évolution biologique et culturelle, et; 2) évaluer l’importance relative de deux voies de dispersion hypothétiques pour les humains modernes entrant en Europe occidentale: 1) Le cours moyen du Danube et le couloir de la vallée du Rhône; 2) la route méditerranéenne, qui relie l'Italie côtière (Ligurie) à la France et à la péninsule ibérique.

Compétences attendues : Le candidat(e) idéal doit posséder de solides compétences analytiques, notamment des connaissances des outils d'analyse de données (par exemple ArcGIS, QGIS, PCI géomatique, ENVI / IDL, FORTRAN, etc.) et des analyses statistiques (par exemple R, Matlab, etc.). Le projet implique des composantes computationnelles / analytiques en coordination avec des études empiriques, donc la préférence sera donnée à ceux qui ont l'expérience (ou la volonté d'apprendre) en termes de collecte de données sur le terrain et en programmation informatique. Le candidat(e) sélectionné travaillera avec James King (géographie) et recevra du financement pour les deux années de leur diplôme d'études supérieures, comprenant une combinaison de bourses et d’auxiliaire d'enseignement/ recherche. La date de début préférée est septembre 2018.

Candidature : Si vous êtes intéressé, veuillez envoyer (1) votre CV, (2) vos moyennes cumulatives pour vos programmes antérieurs (relevés de notes) et (3) une lettre de motivation pour ce poste à: js.king@umontreal.ca. Veuillez consulter le site web du département, le site web du GRDH et ceux du Dr King pour en savoir plus sur les départements, les groupes et le projet.


UDEM Nouvelles 04/16/2018

SURVIVING CLIMATE CHANGE, THEN AND NOW

http://nouvelles.umontreal.ca/en/article/2018/04/16/surviving-climate-change-then-and-now/

 

About "Human adaptations to climatic change in Liguria across the Middle–Upper Paleolithic transition," by Julien Riel‐Salvatore and Fabio Negrino, published April 3, 2018 in the Journal of Quaternary Science.


83rd Annual Meeting of the Society for American Archaeology (SAA), Washington, DC (April 11 - 15, 2018)

28 avril 2018. SESSION 219.

 

SYMPOSIUM MOBILITY AS HUMAN-ENVIRONMENT INTERACTION.


(Sponsored by Hominin Dispersals Research Group).

Room: Marriott Salon 1
Time: 1:00 PM–4:30 PM
Chairs: Dario Guiducci, Simon Paquin and Colin Wren


Participants:
1:00 Julien Riel-Salvatore —Discussant
1:15 Michelle Drapeau and Jesseca Paquette—Habitat Preferences in Early
Hominins and the Origin of the Human Lineage
1:30 Michael Bisson—Uses and Limitations of the “Sangoan” for Understanding
Hominin Mobility and Dispersals: An Example from Northeastern Zambia
1:45 Simon Paquin and Ariane Burke—Evaluating the Impact of Climatic and
Environmental Conditions on AMH Initial Dispersal into Western Europe
2:00 Genevieve Pothier Bouchard, Fabio Negrino, Julien Riel-Salvatore and Pascale
Tremblay—Zooarchaeological insights into modern human mobility at Riparo
Bombrini
2:15 C. Michael Barton and Julien Riel-Salvatore—You’re Going to Carry That Weight
a Long Time
2:30 Questions and Answers
2:45 Dario Guiducci and Ariane Burke—A GIS Approach to Landscape Legibility and
Its Role in Late Pleistocene Hominin Dispersals
3:00 Luc Doyon—Aurignacian Projectile Points Do Not Represent a Proxy for the
Initial Dispersal of Homo sapiens into Europe: Insights from Geometric
Morphometrics
3:15 Colin Wren and Ariane Burke—Landscape Connectivity, Habitat Suitability and
Cultural Transmission during the Last Glacial Maximum in Western Europe
3:30 Rhiannon Stevens, Hazel Reade, Sophy Charlton and Jennifer Tripp—The
UpNorth Project: Environment Context of Late and Final Palaeolithic Dispersals
3:45 Jennifer Bracewell—A GIS Approach to Understanding Post-sedentary Hunter-
Gatherers: A Case from Northern Finland
4:00 Andre Costopoulos—The Impact on Mobility of Regional Variability in Rates of
Environmental Change: An Agent-Based Simulation Approach
4:15 William Davies—Discussant